OK
Devenir inspecteur du permis de conduire

Devenir inspecteur du permis de conduire

Le nombre de candidats se présentant au permis de conduire augmente chaque année et ils sont de plus en plus nombreux à l’obtenir.

Une fois les candidats formés par l’auto-école, c’est au moment de l’épreuve pratique qu’intervient l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière (IPCSR). Il a la lourde tâche d’évaluer les candidats à l’épreuve de conduite afin de décerner un avis favorable pour la délivrance du permis de conduire.

Mais comment devient-on inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière ? Voici les explications .

Les fonctions de l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière

Les inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière participent aux activités relatives au permis de conduire, à la sécurité et à l'éducation routières.

L’inspecteur du permis de conduire doit montrer des aptitudes en pédagogie et faire preuve de rigueur.

  • Il évalue l’aptitude des candidats au permis de conduire
  • Il participe au suivi des établissements d’enseignement de la conduite et de la sécurité routière
  • Il décerne les titres professionnels aux futurs moniteurs d’auto-école
  • Il peut apporter son expertise lors des campagnes de sécurité routière
  • Un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière est un fonctionnaire d’état de catégorie B. Il est rattaché au ministère de l’intérieur dans la filière « permis de conduire et sécurité routière ». Il est nommé dans un département mais doit-être très mobile car il va travailler et se déplacer dans plusieurs centres d’examens de sa circonscription.
  • Les possibilités d’évolution se font par concours interne. L’inspecteur peut ainsi évoluer vers le poste de délégué au permis de conduire et à la sécurité routière (DPCSR) de catégorie A, qui lui est chargé de l’encadrement et de la formation des inspecteurs au permis de conduire.

Les conditions pour devenir inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière (IPCSR)

Les inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière ne peuvent être affectés dans le département où ils ont pratiqué à titre privé l'apprentissage de la conduite ou la formation de moniteurs depuis moins de trois ans.

Ils doivent déclarer à l'autorité compétente la profession du conjoint, des ascendants et des descendants au premier degré, de ses collatéraux au deuxième degré si cette profession se rattache à l'école de la conduite ou à la formation de moniteurs.

Il existe deux possibilités pour se présenter à ce concours soit en « externe » c'est-à-dire accessible à tous sous réserves de répondre à tous les critères demandés ou en « interne » c'est-à-dire en étant déjà titulaire d’un poste dans la fonction publique et également sous réserves de répondre aux critères demandés.

Les conditions générales communes

  • Avoir la nationalité française
  • Jouir de ses droits civiques
  • Ne pas avoir de casier judiciaire portant des mentions qui ne seraient pas compatibles avec l’exercice de ces fonctions (bulletin n°2)
  • Avoir les aptitudes physiques exigées pour pouvoir exercer cette fonction
  • Etre titulaires des permis de conduire de la catégorie A ou A1 et de la catégorie B en cours de validité.
  • Ne pas avoir eu de restriction, de suspension ou d’annulation de permis

Les conditions pour postuler en externe

  • Ne pas être âgé de plus de 45 ans (Sauf personnes en situation de handicap, célibataires avec enfants à charge ….)
  • être titulaires d'un baccalauréat ou d'un titre ou diplôme classé au moins au niveau IV, ou d'une qualification reconnue comme équivalente à l'un de ces titres : BAFM, BEPECASER

Les conditions pour postuler en interne

  • Etre en activité, détachement ou en congé parental
  • Etre dans la fonction publique depuis 4 ans le 1er janvier de l’année ou doit-être passé le concours

L’examen pour devenir inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière

Le concours externe et le concours interne comportent chacun deux épreuves écrites d'admissibilité et une épreuve d'admission. Les épreuves écrites d'admissibilité comprennent :

1° La rédaction d'une note de synthèse d’une durée de 3 heures, à partir d'un dossier portant sur un sujet d'ordre général permettant de vérifier l'aptitude à la compréhension des textes ainsi que les capacités de synthèse et de rédaction des candidats ; coefficient 2.

2° Des questions d’une durée d’1h30 appelant des réponses courtes portant sur des notions élémentaires de droit public et du code de la route et de la sécurité routière ; coefficient 1.

L'épreuve d'admission consiste en une conversation avec le jury d'une durée de 30 minutes ; coefficient 4.

Cette épreuve débute par une présentation, par le candidat de son parcours et de sa motivation. Cette épreuve est destinée, à partir de cas concrets et de mises en situation, à vérifier l'aptitude du candidat à se présenter et à s'exprimer clairement, à apprécier ses qualités d'analyse et de réflexion, son discernement et sa capacité de décision. Le jury évalue également la motivation du candidat, son intérêt pour le domaine de l'éducation et de la sécurité routière, ses aptitudes relationnelles et sa capacité à exercer les fonctions normalement dévolues aux inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière.

Les épreuves sont notées de 0 à 20. L’admission nécessite d’obtenir au moins une moyenne de 10 sur 20 à l'ensemble des épreuves après application des coefficients.

Toute note inférieure à 6 sur 20 à l'une des épreuves comptant pour l'admissibilité ou pour l'admission est éliminatoire.

Pour chaque session de concours, le jury établit la liste des candidats admissibles par ordre alphabétique, puis des candidats définitivement admis par ordre de mérite.

La formation après l’examen

Une fois admis, le candidat est inspecteur stagiaire. Il participe alors pendant un an à une formation dont 6 mois en centre de formation (l’INSERR à Nevers).

A la fin de cette année de formation il est promu inspecteur de troisième classe.

L’évolution de carrière

Avec le temps, l’ancienneté et en présentant les concours internes, les inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière peuvent accéder aux échelons supérieurs : seconde classe puis première classe jusqu’à éventuellement obtenir le grade de délégué au permis de conduire et à la sécurité routière.

À lire aussi

Le Délégué au permis de conduire et à la sécurité routière (DPCSR)

Toutes les informations pratiques relatives à la fonction de délégué au permis de conduire et à...

Compte Epargne Temps au Ministère de l’Intérieur

La campagne pour ouvrir ou alimenter son compte épargne-temps (CET) vient de débuter au Ministère...

Documents d'identité et de domicile pour l'examen du permis de conduire

Les justificatifs à fournir lors de la présentation à l'examen du permis de conduire : identité,...

Le permis de conduire : les chiffres 2015

Tous les chiffres du permis de conduire 2015....

À lire aussi

Le Délégué au permis de conduire et à la sécurité routière (DPCSR)

Toutes les informations pratiques relatives à la fonction de délégué...

Compte Epargne Temps au Ministère de l’Intérieur

La campagne pour ouvrir ou alimenter son compte épargne-temps (CET) vient...

Documents d'identité et de domicile pour l'examen du permis de conduire

Les justificatifs à fournir lors de la présentation à l'examen du permis...

Le permis de conduire : les chiffres 2015

Tous les chiffres du permis de conduire 2015.

APPLICATION IPHONE ET ANDROID

Télécharger l'application iPhone Télécharger l'application Android